Tiny house en location saisonnière : toutes les informations

Tiny house en location saisonnière : toutes les informations

Avez-vous déjà entendu parler des tiny houses ? Ces logements originaux, durables et simples peuvent être une alternative aux locations saisonnières dites « classiques ». Découvrez dans cet article les caractéristiques d’une tiny house, combien elle coûte, comment la meubler et comment la promouvoir en ligne pour lancer et développer votre activité de location saisonnière.

Qu’est-ce qu’une tiny house ?

L’essence même des tiny houses est de questionner l’espace dont on a besoin pour vivre heureux. De ce fait, les tiny houses ou mini-maison sont des habitations présentants de petites surfaces d’habitation : au maximum 30m2. Les tiny houses sont nées d’un mouvement architectural et social aux États-Unis dans les années 1970.

On peut définir une tiny house comme une maison compacte qui offre toutes les fonctionnalités principales d’une habitation standard, sans superflu. Les tiny houses sont soit montées sur remorque, donc mobile ou alors installée sur un terrain. Généralement, on retrouve les tiny houses souvent en pleine nature.

Le minimalisme et la durabilité vont de pair pour créer des habitations où les propriétaires (et leurs invités) peuvent profiter de la vie sans avoir besoin du superflu et encourager un mode de vie plus simple.

Les tiny houses, nouvelle opportunité de location saisonnière

Au fil des années, le secteur de l’hospitalité a évolué pour s’adapter aux besoins des différents voyageurs. Les hôtels et les locations saisonnières étaient les options les plus répandues pendant un temps. Aujourd’hui, il y a de nombreuses options qui sont proposées aux voyageurs : logement insolite, chambre d’hôtes, maison de vacances, chalet, cabane dans les bois, l’agritourisme, le glamping, appartement en ville, ou encore la tiny house !

Lancer un projet de tiny houses en locations saisonnières permet aux propriétaires et gestionnaires de :

  • offrir une expérience voyageur atypique, unique et minimaliste
  • proposer une alternative aux hébergements traditionnels à un prix compétitif
  • inviter à un séjour insolite dans la nature et pourquoi pas à la digitale detox.
  • cibler les voyageurs solitaires, duos de voyageurs ou couples

Les avantages des tiny houses en location saisonnière

Loin du tourisme de masse, la location de tiny houses encourage les voyageurs à se retrouver,  se recentrer sur l’essentiel, échapper au quotidien et à se détendre.

On retrouve aussi des avantages pour les propriétaires. En effet, ces petites maisons sont généralement moins coûteuses à construire. Cela signifie que l’investissement que vous devrez faire sera moins important que pour un logement conventionnel que vous voudriez mettre en location saisonnière.

Mais quels types de tiny houses choisir ?

Les différents types de tiny houses

Il existe, en effet, différents types de modèles de tiny houses.

La tiny house mobile ou sur remorque

Les tiny houses mobiles ou sur roues sont généralement plus petites que les tiny houses fixes et les raccordements à l’eau et à l’électricité sont mobiles. Dans la loi, elles sont apparentées à des caravanes ou résidences mobiles de loisirs (RML). De ce fait, leur stationnement est autorisé seulement sur les terrains prévus à cet effet et disposant d’une autorisation préalable au titre du Code de l’urbanisme.

Parfaites pour les digitales nomads, découvrez quelques spécificités de la maison mobile sur roues :

  • elles doivent être assurées et votre remorque devra porter une plaque d’immatriculation.
  • pour un total véhicule et remorque inférieur à 3,5 tonnes, un permis B vous suffira. Un permis BE est nécessaire si le tractage est supérieur à 4250kg.
  • si votre tiny house mobile dépasse les 2,55m de large et 4,5m de haut, alors il vous faudra demander une autorisation de convoi exceptionnelle à votre prefecture avant de la transporter.
  • elles peuvent être stationnées pendant un maximum de 90 jours consécutifs sur des terrains à bâtir, des terrains agricoles, des campings ou des aires de stockage dédiées.

Quelle taxe pour une tiny house mobile ?

Vous n’aurez pas de taxe foncière à payer, mais vous devrez vous acquitter de la même taxe que les caravanes et camping-car. Comptez environ 150 euros par an.

La tiny house stationnaire

Si vous envisagez d’utiliser ces logements originaux comme des locations courte durée, vous opterez probablement pour une tiny house fixe sur un terrain que vous possédez ou que vous louez. Ces tiny houses peuvent alors être un peu plus grandes. De plus, les raccordements fixes pour l’électricité et l’eau vous permettront d’offrir un confort optimal à vos voyageurs.

Pour les tiny houses fixes, vous devrez suivre quelques règles pour les installer en toute légalité :

  • faire une déclaration préalable de travaux en mairie.
  • la loi ALUR de 2014 permet à chaque commune de délimiter sur leur plan local d’urbanisme (PLU) des terrains ou des tiny houses peuvent être installées (zones urbaines, agricoles ou naturelles normalement non constructible).
  • si votre tiny house dépasse les 20m2, vous devrez obtenir un permis de construire et payer une taxe aménagement.

Comment meubler une tiny house ?

Chaque tiny house est dotée d’un charme et d’une personnalité uniques. Il existe alors de multiples façons de la meubler. Cependant, des astuces pratiques peuvent s’appliquer à n’importe quel projet. En effet, dans les petits espaces, le souci du détail et la praticité sont essentiels.

Vous préférerez alors les tables pliantes et portes coulissantes par exemple. Vous pourrez aussi réfléchir à installer des éléments modulables pour plus de flexibilité. Le minimalisme sera aussi un atout.

Pour l’extérieur, vous pouvez investir dans un salon de jardin pour permettre à vos invités de se relaxer et pourquoi pas dans un bain à remous ? Vous pourriez alors marketer votre tiny house pour des vacances bien-être.

Guide Smoobu : découvrez les équipements essentiels pour la location saisonnière. N’hésitez pas à adapter cette liste en fonction de votre projet, capacité d’accueil etc.

Combien coûte une tiny house ?

Tout d’abord, il faudra noter que le prix d’une tiny house dépend de nombreux facteurs :

  • achat neuf ou d’occasion
  • clé en main ou à construire soi-même
  • superficie
  • choix des matériaux durables
  • qualité des finitions
  • spécificités d’aménagements et des équipements
  • équipée/meublée ou non
  • relié à l’eau ou non

Vous l’aurez compris, de nombreux critères viennent justifier le prix d’une tiny house. Selon votre projet, il faudra compter en moyenne entre 15 000€ et 50 000€. Renseignez-vous auprès de constructeurs de tiny houses pour un devis plus précis.

Comment promouvoir votre tiny house ?

Une fois votre tiny house prête, il est temps de la promouvoir pour générer vos premières réservations

Retrouvez ci-dessous les quatre principaux canaux de promotion sur lesquels vous appuyer pour développer votre activité de location saisonnière.

Via les sites de réservation en ligne

Pour promouvoir votre tiny house, vous pouvez miser sur les plateformes de réservations telles que Booking.com ou Airbnb. Ces dernières sont mondialement connues et vous permettent de cibler tant les voyageurs locaux qu’internationaux. De plus, elles sont connues et reconnues, et inspire la confiance !  Vous gagnez ainsi sur les deux tableaux.

D’ailleurs saviez-vous que sur Airbnb il existait une catégorie Tiny House ?

Via un site internet de réservation directe

Vous pouvez créer votre propre site internet avec votre propre moteur de réservation pour présenter votre location saisonnière. Vous pourrez ainsi partager de multiples informations avec vos futurs invités :

Votre site internet vous permettra aussi de générer des réservations directes, sans commission ! Un bel avantage pour augmenter vos revenus !

Via les réseaux sociaux

Développer votre présence sur les réseaux sociaux est aujourd’hui nécessaire pour multiplier vos points de contact, développer votre image de marque et une communauté autour de votre projet de location saisonnière/tiny house.

En créant une page Facebook ou un compte Instagram par exemple, vous pourrez partager du contenu autour de votre tiny house, des photos, le lien de votre site internet de réservations direct etc.

Via les partenaires locaux

Si vous avez développé des partenariats ou avez tissé de bons liens avec les commerçants du coin, vous pouvez alors faire connaître votre activité de location de tiny house par ce biais. Le bouche-à-oreille est une tactique qui ne date pas d’hier mais qui fonctionne toujours aussi bien !

Gérez votre tiny house avec Smoobu

La gestion de votre tiny house est un jeu d’enfant avec Smoobu ! Avec notre Channel Manager, synchronisez automatiquement vos calendriers de réservations connectés. Vous gagnez ainsi du temps et évitez les doubles réservations !

Découvrez nos autres fonctionnalités pratiques comme le Guide Voyageur, la communication automatisée et bien plus avec un essai gratuit de 14 jours, sans engagement !

Essai 14 jours gratuit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires (*)

Ajouter un commentaire *

Nom *

E-mail *

Site web

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.